Accueil > Actualités > Pour une attente active

Pour une attente active

Plusieurs migrants accueillis sur le CAO de Saint-Beauzire ont obtenu le statut de réfugié ou la protection de la France. Pour eux, l’équipe des travailleurs sociaux en lien avec des bénévoles poursuit son travail pour les accompagner vers le logement, le travail, leur insertion dans la société française.

D’autres ont été déboutés du droit d’asile par l’Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides. Ils ont fait un recours auprès de la Cour Nationale de Droit d’Asile. Pour eux, l’attente se poursuit. Avec l’attente, c’est également la peur de ne pas être reconnu et les angoisses qui prennent le dessus. L’équipe des travailleurs sociaux du CAO a donc mis en place, avec eux, et pour eux des temps de rencontre afin de les accompagner collectivement. Une première rencontre a eu lieu le jeudi 8 mars à 14 heures.

Sarowar, qui a vécu sur le CAO, est maintenant avec sa famille sur le CADA de Royat dans le Puy de Dôme. Il avait été débouté de l’OFPRA, mais il a obtenu, devant la CNDA, le statut de réfugié. Il a accepté de venir témoigner de ce qu’il a vécu lors de cette rencontre. Ce partage avait pour objectif de redonner espoir à ceux qui attendent. Il les a invités à faire de cette attente un temps actif afin de se préparer au mieux à leur rencontre devant le juge.